Uberiser le «5 à 7» : une innovation tellement française

21/12/2016|Articles, im-Pertinences|

Les startups Dayuse et ByHours commercialisent sur internet des chambres d’hôtel pour quelques heures en pleine journée. Cette pratique connue sous le terme « day use » est utilisée par la plupart des hôteliers pour améliorer le taux d'utilisation de leurs chambres mais en toute confidentialité, eu égard au caractère sulfureux prêté à ce type d'hébergement.Comme souvent dans le digital, l'innovation est dans l'usage et dans la transformation de cet usage en phénomène de mode voire en tendance sociétale. A ce titre l'aventure dayUse ne manque pas d'intérêt...

Réseaux sociaux et marketing communautaire : 10 ans déjà !

01/12/2016|Articles, Décryptages|

Archive 2006 - L'article ci-dessous a été initialement publié le 9 juillet 2006. Dix ans après, la place prise dans nos vies par les réseaux sociaux est devenue prédominante sans que l’ambiguïté de leur rôle soit levée, à la fois générateur de confiance et de défiance. Retour arrière...

Impertinence digitale

Steve Jobs avait-il tout prévu ?

Si Steve Jobs est sans aucun doute une personnalité hors norme, certaines de ses prétendues visions stratégiques sont peut-être plus discutable. Peut-être même ses prédictions n’étaient-elles que des annonces marketing auxquelles il ne croyait pas lui-même.
En tous cas, refaire l’histoire avec les yeux d’aujourd’hui ne facilité pas toujours la compréhension des enjeux de la transformation digitale…

Uberisation : le temps de la contre-attaque

15/05/2016|Articles|

Lorsqu'on se rend compte que son métier est uberisé, il est souvent trop tard pour trouver la parade. Dans la définition même de l'uberisation, on trouve à la fois la notion de surprise (inattendu) et la disproportion de l'attaque (un changement complet de modèle) qui rend la contre-attaque difficile ne serait-ce qu'à imaginer. Et si s'interroger sur la vraie proposition de valeur de l'entreprise, la pertinence de son modèle économique et de son organisation dans un large écosystème redevait une question clé ? L'uberisation ne signe-t-elle avant toute chose un grand retour du stratégique sur le devant de la scène ?

La publicité à l’heure des médias sociaux : l’enjeu de la subtilité

10/05/2016|Articles|

Depuis les début du web, l'industrie publicitaire (et les annonceurs) surveillent assidument la croissance du temps passé par les utilisateurs sur internet? En effet, à quoi bon payer des fortunes des spots publicitaires à la télé si plus personne ne les regarde. L'arrivée des médias sociaux change radicalement la donne. Non seulement la lutte pour l'audience est exacerbée mais surtout la manière de communiquer avec les clients et les prospects à propos des produits ou des marques est radicalement différente et peu compatible avec les méthodes traditionnelles. La stratégie de communication à l'heure du digital est complètement à revoir.

The latest Christophe DESHAYES, le Journal! https://t.co/lf9DHV2nM0 Thanks to @LaGalette2009 @canope_37 @fpakin #transfonum #webmarketing

Un autre exemple supplémentaire du pillage fiscal US ? https://t.co/NPRCj6vlRU

Voir plus de tweets

Le digital :
d’abord une culture !

La révolution véhiculée par le digital n’est pas tant d’ordre technologique que d’ordre culturel. C’est en cela qu’elle s’impose à presque tous et en premier lieu aux entreprises qui ne peuvent prospérer que lorsqu’elles sont en osmose avec la société civile, ses aspirations, ses codes sociaux, ses valeurs, ses objets…

Desintermédiation
ou réintermédiation ?

Des commentateurs enthousiastes ont récemment célébré le génie visionnaire de Steve Jobs qui aurait prévu dès 1996 la désintermédiation de l’économie !
Cet hommage est très étonnant puisque l’insolent succès de Steve Jobs doit presque tout au contraire à une stratégie de réintermédiation de l’économie…

Le digital
et les comportements

Archive vidéo : Extrait émission de BFM sur la santé connectée 2013.

Intervention de Christophe Deshayes sur l’utilisation de coachs numériques pour changer nos comportements dans de nombreux domaines de la vie quotidienne en vue notamment d’une meilleure prévention d’un certain nombre de risques…

Le digital peut-il aider à prendre soin de soi ?

Des nouvelles technologies vont-elles nous aider à changer nos comportements pour adopter des modes de vie plus sains et plus équilibrés ?

C’est la thèse de l’ouvrage « petit traité du bonheur 2.0 »